Discour des 5 ans

2010
10.11

Budwig coupable!

En ce sinistre jour d’anniversaire, je réclame le silence de chacun!

Nous sommes réunis ce soir pour rendre compte du procès de Budwig, 5 ans, domiciliée à Neuchâtel, mais dont les ramifications sont nombreuses hors des frontières cantonales et nationales. La « pieuvre » Bud existe…

Silence, bonnes gens! L’heure est grave. Dois-je vous rappeler que je représente la vénérable congrégation du frisbee ivre et méchamment dropé.

Les faits reprochés sont gravissimes et le comportement de Budwig injustifiable. Les chefs d’accusation sont multiples. Les principaux plaignants se retrouvent parmi les anciens et les actuels adeptes, de même que chez les adversaires. Budwig est tenu responsable de maux incurables et des torts physiques et moraux suivants:

  • cancers multiples, mais principalement la syrose du foi chez de nombreux joueurs
  • atteinte à la bonne réputation individuelle de beaucoup
  • atteinte aux bonnes moeurs
  • mal de crâne à répétition
  • contaminations de tente irreversibles
  • impordonnable excès de Spirit sur le terrain
  • même Rael l’allumé a porté plainte pour plagiat.; la doctoresse Kousmine également…

La liste est encore longue, vous le savez bien, bonnes gens; vous êtes nombreux victimes des tentatives de la pieuvre Budwig.

Silence, mécréants! La sentence est donc tombée et Budwig est reconnue coupable et est punie. La peine infligée est exemplaire et massive: Budwig, son président, les membres du Comité, les amis et joueurs (vielles gloires et stars actuelles) sont condamnés à boire et festoyer toute la nuit jusqu’à ce que leurs dernières forces les quittent.

Que justice soit faite: Buvons bonnes gens!

Comments are closed.